This is a report on the Gide panel from the MLA 2012: “The Feminine in André Gide’s Life and Works” on the website for the Catherine Gide Foundation (Fondation Catherine Gide).  Justine Legrand writes:

Du 5 au 8 janvier 2012 se tenait à Seattle le Congrès annuel de la MLA (Modern Language Association). Parmi un panel de plus de 700 sessions d’études sur les littératures françaises, espagnoles, américaines, allemandes, italiennes, l’Association des Amis d’André Gide proposait une séance consacrée à la femme dans l’œuvre et la vie d’André Gide intitulée The Feminine in André Gide’s Works and Life.

Cette session, qui avait lieu le vendredi 6 janvier 2012 au Sheraton de Seattle, était dirigée par Christine Latrouitte Armstrong, professeure associée de Français à l’Université de Denison (Ohio, USA).

Les trois interventions (en français pour la première et en anglais pour les deux suivantes selon l’ordre de passage établi par la présidente de séance) d’une vingtaine de minutes chacune ont permis de toucher à un point clef de l’œuvre gidienne dont certaines portes ne demandent qu’à s’ouvrir.

  • “La place de la femme: Le second problème gidien”
    Justine Legrand, Paris Sorbonne Université, Cours de Civilisation Française de la Sorbonne ;
  • “Quel deuil pour quel corps? Gide’s Elegiac Poetics in Et nunc manet in te”
    Alina Opreanu, Harvard Univ ;
  • “Imagining Madeleine” John Sorrentino, Graduate Center, City Univ. of New York.

Ces trois communications ont été suivies de questions et réflexions sur la condition féminine, et offrent de réelles perspectives de recherche sur des thèmes déjà abordés mais souvent peu développés par la critique gidienne.

Check out the fabulous photo of the three presenters: me, Alina Opreanu (Harvard), and Justine Legrand (La Sorbonne), and the moderator, Christine Latrouitte Armstrong (Denison). http://www.fondation-catherine-gide.org/2012/01/andre-gide-parisian-in-america.html